Close

Tout commence par une enfance en chansons et une scolarité à faire le pitre dans les ateliers théâtre.
En 1993, fort d’un répertoire de morceaux francophones et pop folk américains, Jaouen part dans les rues d’Angers afin d’économiser les oreilles et la patience de sa famille. Les encouragements sont là, du coup il ne s’arrête plus et entraine avec lui ses amis et une partie de sa fratrie.
Les demandes répétées de Cafés concerts et d’organisateurs de soirées festives les incitent à investir dans leur première sono en 1995. L’équipe, augmentée d’un accordéoniste et d’une violoniste, se spécialise dans la chanson celtique. Ar Bugel Keltia est né.
En 2000 il écrit sa première pièce « Lops ». Le clown arrive dans sa vie grâce à la rencontre avec Grégory Gaudin (« Les enfants du placard ») et Christian Cerclier (« Cie Bibendum Tremens »). En 2002 il se forme au théâtre d’improvisation avec la LINA.
En parallèle il monte un tour de chant avec le répertoire de Georges Brassens qu’il joue une centaine de fois dans les cafés concerts et autres lieux culturels et conviviaux.
Quand, en 2004, il sort dans les rues de Nantes, c’est avec un répertoire de chansons de sa composition : les Rouflakets débarquent et naît « Jaouen et les Rouflakets », spectacle avec lequel il remporte le tremplin « Complètement à l’ouest » en 2007.
Il en profite pour poursuivre sa formation de clown. Il intègre ensuite la Troupe du Malin (troupe d’improvisation nantaise). Puis il travaille avec le Théâtre des 7 Lieues. Il y rencontrera Carolina Garel Carballeira : le deuxième volet des Rouflakets est écrit à quatre mains, et depuis ils ne se quittent plus !
Ils développent également un autre volet de leur talent, en mettant au point plusieurs conférences-spectacles sur l’environnement et la biodiversité, fort appréciées des structures dédiés à l’information auprès des publics sur ces questions.
Il crée, en 2014, toujours avec Carolina, « Le taf c’est mon kif » une psychose clownesque sur le monde du travail. Pour ce faire ils s’entoure de Yoram Alone, le fidèle, ainsi que de Guillaume Thiery pour la coécriture et la mise en scène.
Anatole, le juke box humain, naît dans la foulée.
Aujourd’hui les spectacles sont présentés sous l’égide de la compagnie « Les Copainches ».
Et Jaouen poursuit sa formation de clown.
Il habite en Bretagne, il a un chat, il est heureux.

Go top